«  Happé en son devenir qui le conduit vers l’écoute, le phénomène humain est porteur de parole. Il traduit en langage ce que l’Univers qui l’interpelle lui révèle et lui dicte. Il est par essence une antenne à l’écoute, et pour y parvenir, il s’érige en sa verticalité. «  AAT

Plusieurs personnes se sont demandées ce que le Professeur Tomatis aurait pu penser des deux dernières années que nous avons vécues dans la contrainte de différentes mesures extrêmement dures …

On pourrait alors se rappeler que, profondément indépendant, le Professeur Tomatis aimait avant tout la liberté !

Il parlait également souvent des expériences de déprivation sensorielle faites au Canada à l’université de Mc Gill qui ont prouvé que celle-ci peut devenir dramatique, poussant même au suicide de certaines personnes …

Et citons ce qu’il a écrit dans Ecouter l’Univers :

«  La fonction de charge nous intéresse au plus haut point … Le cerveau est un prodigieux collecteur d’information venant de tous bords et qu’il centralise. Mais, pour traiter ces informations, le système nerveux a besoin d’une quantité importante d’énergie … 

Les apports énergétiques produits par les stimuli ont fait l’objet de recherches conduites par une équipe canadienne. Les résultats obtenus portaient à la fois sur le recensement des stimulations nécessaires au système nerveux et sur les effets de la déprivation sensorielle.

La conclusion la plus frappante – à laquelle j’ai également été conduit – a consisté en la découverte de l’existence d’une « énergie » se manifestant par un surplus d’activité et de créativité allant de pair avec une modification du comportement. 

L’individu stimulé devient plus serein, il est moins affecté par les fluctuations du quotidien. Le sommeil retrouve un rythme normal : il est à la fois plus court et plus récupérateur.

La même équipe canadienne a estimé la quantité indispensable de stimuli à trois milliards par seconde durant au moins quatre heures et demie par jour. Un tel chiffre paraît exorbitant. Cependant lorsqu’on connaît le mode d’actions des sons, cette évaluation devient tout à fait raisonnable. 

En effet, l’onde acoustique étant un phénomène vibratoire du substrat aérien, les stimulations sont en définitive, autant de « piqûres » à l’échelle des molécules qui le composent et qui jouent sur le corps en totalité – au niveau de l’oreille bien sûr, mais aussi sur toute l’enveloppe cutanée. » 

Durant cette difficile période afin de se remettre peu à peu et de retrouver énergie et force le Professeur Tomatis aurait certainement encouragé chacun à : 

Chanter, parler, lire à haute voix, communiquer en personne, travailler ensemble afin de se stimuler et stimuler les autres en gardant le contact humain ! 

«  Or la course à l’écoute est le fondement même de la dynamique humaine sur laquelle s’élabore l’activité relationnelle. »  AAT

A ce propos voici le magnifique témoignage d’Hélène qui a suivi un programme de séances au Centre Audio-Vocal il y a plusieurs années et nous a contacté car elle ne se sentait pas très bien. Sachant qu’elle n’avait pas la possibilité de venir jusqu’à Morgins prochainement, nous lui avons conseillé de reprendre la lecture à haute voix qu’elle avait oubliée et voici qu’elle dit :

«  INCROYABLE !

 Comme je l’avais promis, j’ai re-commencé à lire à haute voix, tous les jours ( sans mon audio-prothèse )

eh bien : j’ai d’abord perdu un kilo et demi ,!!! et j’ai rebaissé le son de la télé ; je comprends mieux les voix

                                  Je vais continuer, car cela me fait du bien

(au grand “dam” de ma femme de ménage qui me trouve bizarre, sinon fofolle !)

             Bonne journée 

                          Hélène » 

Il vaut mieux avoir l’air « bizarre » mais être en pleine forme !

Vous pouvez lire également.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *